Lancement du projet Skriv

J’en parlais récemment dans le post concernant l’avenir de ce blog : Je réfléchis à l’idée de développer un outil de gestion de projet ouvert à tous.

Quasiment depuis que je travaille, j’ai développé des outils pour suivre les projets ou traiter les bugs. Comme j’ai souvent bossé dans des entreprises de petite taille, pour ne pas dire des start-ups, ces outils comblaient des manques évidents et étaient adoptés rapidement.

  • Il y a maintenant un paquet d’années, j’avais fait un gestionnaire de buglist. Doté d’une interface web, il était écrit en C et stockait ses données dans un fichier XML. Technologiquement, ce n’était pas une très bonne idée, mais c’était l’occasion de tester des librairies XML et CGI que j’avais écrites en C. Au niveau des fonctionnalités, je ne me souviens plus trop. Je crois que c’était assez simple, avec pour chaque bug le niveau de criticité, une description, et le projet affecté.
  • J’avais par la suite repris le même genre d’outil, mais écrit en PHP/MySQL. Pus facile à faire évoluer, je n’ai pas souvenir qu’on l’ait utilisé à son plein potentiel.
  • Dans mon entreprise actuelle, j’ai dès le début mis en place des outils open-source, les plus important étant Flyspray pour la buglist et MediaWiki pour le wiki. Depuis, j’ai développé des extensions MediaWiki qui nous servent à gérer les projets. Ainsi, chaque projet a une page dédiée sur laquelle apparaissent : la liste des bugs du projet, une liste de tâches, des pages wiki liées au projet, et des fichiers en « pièce-jointe ».

Cette extension est clairement inspirée par Backpack. J’aime vraiment ce logiciel. Par rapport à d’autres outils plus orientés « projet », comme Basecamp par exemple (pour reprendre un autre logiciel développé par 37signals), j’apprécie le fait que toutes les informations soient regroupées sur une seule page.
Habituellement, les logiciels de gestion de projets offrent plusieurs vues différentes, chacune pour un type d’information. Il y a un onglet pour les tâches, un onglet pour le calendrier, un onglet pour les bugs (si l’outil les gère), un onglet pour les pages de wiki (si c’est disponible), un onglet pour les fichiers, et ainsi de suite.
Pour ma part, je préfère avoir la vue la plus « intégrée » possible. Cela implique de penser l’interface en conséquence, ce qui peut s’avérer plus délicat qu’il n’y paraît.

Je cherche donc maintenant à définir un outil que je pourrais utiliser aussi bien pour mes besoins en entreprise, que pour gérer mes projets personnels. Je vais donc m’intéresser à chaque aspect d’un tel logiciel dans une série de billets sur le blog. Je ferais appel aux avis des lecteurs du blog, en espérant réussir à dégager des principes clairs de fonctionnement. J’espère aussi trouver le temps de développer ce logiciel, pour que tout cela ne reste pas théorique (d’un autre côté, si un autre outil est développé à partir de spécifications dérivées de mes idées, je n’y verrais aucun problème, bien au contraire).

Ah, au fait, pourquoi appeler ce projet «Skriv» ? C’est un nom que j’affectionne, que j’ai donné par le passé à plusieurs logiciels que j’ai développé. Le plus important était une interface web qui intégrait un webmail, un gestionnaire de bookmarks, un bloc-notes, un carnet d’adresses, une gestion de compte bancaire. Je l’utilisais tous les jours pour centraliser ma vie numérique. De nos jours, c’est assez commun ; mais à l’époque où je l’ai développé (en 2002), c’était assez novateur.
Pour le nom lui-même, il signifie « écrire » dans plusieurs langues comme le breton et le suédois. Ça va bien dans l’idée d’un outil qui sert principalement à communiquer.

13 réponses sur “Lancement du projet Skriv”

  1. On utilise Redmine depuis 1 an pour une equipe de 20 et on adore. (malgré une interface un peu austère) Et c’est gratuit.

    On a utilisé BaseCamp mais c’est vraiment merdique. (même pas capable d’avoir un wiki…). Je comprend même pas pourquoi les gens parlent de cette solution payante tellement light qu’elle en devient inutile.

  2. Redmine fait partie de la longue liste de logiciels que je dois chroniquer (plus que 59 !). Mais il ne fait aucun doute que je vais l’étudier soigneusement, surtout maintenant que tu me le conseilles. 😉

    Même si ce n’est pas vraiment le sujet, Basecamp propose les « Writeboards » pour écrire des pages de wiki.

    Si vous avez des idées − fonctionnelles ou ergonomiques − qui vous semblent importantes à envisager pour Skriv, n’hésitez surtout pas à les proposer.

  3. je travaille dans une multinationale donc on a forcément des outils officiels pour gérer la technique et le management projet. Par contre ils ne sont pas intégrés et ne communiquent pas entre eux. Il faut donc consolider ‘à la main’, rien de rédhibitoire mais parfois un peu fastidieux.
    Mais ce qui me manque avant tout c’est ce dont tu parles, une ‘page’ résumant la situation du projet. J’aime aussi l’idée de réunir les infos pertinentes sur 1 seule page. Par contre je pense qu’il peut être utile d’avoir plusieurs ‘présentation’ de cette page, selon à qui elle s’adresse : le chef de projet, l’équipe projet , les supérieurs hiérarchiques…
    Pas pour masquer les problèmes ou orienter la vision mais pour communiquer sur les sujets pertinents pour le lecteur.

  4. Ce serait libre comme logiciel ? Si oui, quelle licence ?

    Je trouve bizarre de réutiliser un nom de logiciel qui a déjà servi.
    Pour rester dans l’idée, on pourrait l’appeler « skribi » qui veut dire écrire en… espéranto !

  5. @raf : C’est une très bonne idée que tu exposes là. On pourra en reparler plus en détail quand j’aborderai les questions de fonctionnalité et d’ergonomie. Mais est-ce que tu as déjà en tête quelles sont les informations pertinentes pour chaque type d’utilisateur ?

    @Nagi : Hum, non. Un serveur d’intégration continue est quelque chose de vraiment différent. Je n’ai pas envie d’intégrer tout ce qu’il est possible d’intégrer.
    Je ne compte pas non plus offrir un accès à du code source, comme certains outils le font en se connectant à des serveurs CVS/Subversion/Git/Mercurial/…

    @Jean-Michel : Au minimum le framework sur lequel ce sera basé sera sous licence libre. A priori un certain nombre de modules le seront aussi. Si je trouve le temps de packager les choses correctement, l’intégralité sera éventuellement sous licence libre.
    Parce que ce n’est pas tout de mettre du code sous licence libre, il faut aussi fournir la documentation qui va avec, gérer les propositions de code, ouvrir la liste des bugs et des évolutions…
    Quant à la licence utilisée, ce sera peut-être une double licence GPL v2/GPL v3.

    Je ne trouve pas ça spécialement bizarre de réutiliser le nom « Skriv ». Le projet a été arrêté il y a 3 ans et demi, et il devait y avoir 4 utilisateurs sur la planète. Je suis attaché à ce nom, et je possède le nom de domaine Skriv.org. Alors autant l’utiliser 🙂

  6. Nous utilisons également redmine et honnêtement, c’est vraiment top. Intégration SVN et GIT, création de multiples projets, gestion des droits fines, facile gestion des champs personnalisés, rapidité de l’application, tableaux GANTT et CALENDRIER pour suivre les tâches en cours et leurs échéances, création de filtres personnalisés,… bon moteur de recherche ; tout y est ou presque !

  7. La gestion des ressources et la planification sont les problèmes récurrents de mon boulot…

    Dans le désordre :
    – Qui sera dispo a quelle date et pour combien de temps ?
    – Faciliter la saisie du temps passé (time tracking)
    – Gérer les dépenses d’un projet en temps réel
    – Connaitre l’avancée d’un projet en % vis à vis d’un temps annoncé (et devisé)
    – Réserver des ressources (et non des personnes) pour la semaine X.
    – Donner des accès différenciés suivant X profils ( ressources, traffic, dirigeant, cllient) avec des privilèges différenciés).
    – Vues en graph sur des éléments de synthèse des projets
    – Gestion de clients, projets
    – Dans l’idéal plug l’outil avec des solutions mail existantes genre Outlook, Lotus
    – Gérer une vue sur un calendrier projet avec un mix de toDo, jalons, rendez-vous/presentation, …
    – Gérer des relations de dépendances entre des taches différentes (dev, créa, todo, prez, …)

    Voilà une petite liste bien évidement non exhaustive, selon moi. Par contre je suis étonné de voir que personne ne parle de Project… Est-ce par un profond dégout pour les marques à monopole, une méconnaissance du à un cout énorme ou bien uniquement un choix du à une utilisation non concluante ? 🙂

    En tout les cas je suis tes billets avec attention !!

  8. Merci Philippe pour ton commentaire.

    Concernant MS Project, tes 3 explications ont toutes une part de vérité (en ce qui me concerne).
    De manière générale, je n’ai jamais réussi à me faire aux outils qui ont une approche « gestionnaire » de la gestion de projet (oui, ça fait bizarre dit comme ça). Il sont souvent utilisés par les chefs de projet pour planifier et prévoir, mais assez peu comme outil de travail quotidien par l’ensemble des équipes. Je me suis toujours senti plus à l’aise avec des logiciels qui misent sur la communication, la collaboration et la centralisation des informations.

    En définitive, je devrais présenter Skriv comme un outil de travail collaboratif, plutôt que comme un outil de gestion de projet.

    C’est pour ça que tout ce qui concerne l’allocation de ressources, les comptes-rendus d’activité, la gestion des clients, … ne fait pas partie des priorités pour moi. Mais peut-être que ça viendra un jour.

    Par contre, je veux bien plus de précisions sur ce que tu imagines comme connexion avec une solution de messagerie. Je réfléchis justement à la question.

  9. Comme dit par les autres commentateurs, Redmine est vraiment une chouette solution. L’outil est simple à utiliser même par les clients non-techniques.

    De plus, il possède aussi pas mal de plugins: http://www.redmine.org/wiki/redmine
    Certains plugins sont orientés entreprise comme la vue financière d’un projet, générée à partir des timesheets.

    Nous l’utilisons depuis longtemps pour gérer plus de 200 projets (internes+clients), nous en sommes très satisfaits, même certains de nos clients l’utilisent pour eux-mêmes après l’avoir utilisé chez nous.

  10. Très sympa ce blog.

    Je gère plusieurs projets et je souhaiterai trouver des outils collaboratifs simple à mettre en place en entreprise pour diminuer les échanges de mails, rendre plus visible les projets et leur suivi, et limiter le nombre de réunions.

    Beaucoup d’outil ont l’air intéressant, mais partir sur un outil payant semble risqué surtout si les collaborateurs ne s’approprient pas l’outil.

    L’idée de démarrer dans un wiki reste une alternative intéressante même si c’est temporaire. Quel genre d’extensions wiki avez vous développés pour gérer vos projets ?

    Où en êtes vous de votre outil Skriv ?

  11. @jefx : Merci. Je continue à avancer sur mon projet d’outil. J’ai fini par simplifier les concepts de Skriv, pour arriver à quelque chose qui puisse remplacer aussi bien une todo-list qu’une buglist, un forum, un wiki, un partage de fichiers… en essayant de trouver le bon équilibre entre un outil ouvert à tout (et super-chiant à configurer) et un outil super-restrictif (mais qui ne s’adapte pas à grand-chose). Encore quelques semaines/mois/années et il sera ouvert à tous. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.