Skriv : terminologie

(ce billet fait partie d’un ensemble consacré au projet Skriv)

Je sollicite maintenant l’aide des lecteurs de ce blog. Comme vous le savez, je travaille sur Skriv, un outil aux multiples facettes : gestion de projets, gestion de documentation, prise de notes, bookmarks, wiki, calendrier, micro-blogging, …

Je bute actuellement sur un truc tout bête : Comment appeler les choses ?
La solution la plus simple serait d’utiliser les termes habituellement utilisés par ce type de logiciel. On aurait ainsi des projets, des listes de tâches, des contacts, des (micro-)messages, des documents et ainsi de suite.

Mais je pense qu’on devrait pouvoir trouver une terminologie plus adaptée. Je vois plusieurs raisons à cela :

  1. Des termes liés au cadre professionnel seront parfait pour une utilisation professionnelle. Par contre, pour une utilisation personnelle ou « alternative » (dans un cadre familial ou associatif, par exemple), c’est un peu trop formel à mon goût.
  2. L’utilisation d’analogies facilite la prise en main. Ce n’est pas un hasard si les interfaces graphiques utilisent des termes comme « bureau », « dossier » ou « document » ; cela permet aux nouveaux utilisateurs de comprendre rapidement ces concepts en faisant le parallèle avec des notions bien connues.
  3. Les noms des fonctionnalités ne doivent pas être obligatoirement descriptifs. On a l’habitude d’écrire des «tweets» (et non pas des micro-messages), par exemple.

L’idée serait de créer de nouveaux automatismes, compréhensibles immédiatement, originaux tout en restant logiques. Avez-vous des suggestions ? J’avoue avoir du mal à trouver de l’inspiration.

  • Le logiciel Backpack gère des «pages». Cet outil reste une grande source d’inspiration pour moi. Mais j’ai peur que cette terminologie n’aide pas à faire la distinction entre les projets et les pages de wiki qu’ils contiennent.
  • On peut imaginer de faire un rapprochement avec des éléments physiques. Un projet deviendrait un «casier», un micro-message serait un «mémo», le wiki serait un «bloc-notes»… Mais ce n’est pas terrible, hein.
  • On pourrait aussi utiliser des noms abstraits. J’ai développé un outil de micro-blogging, utilisé en interne dans mon entreprise ; les messages sont des «blips» (pas super-original comme nom, mais j’aime bien). Mais j’ai du mal à trouver des noms corrects pour symboliser les projets.

Toute aide est la bienvenue ! 🙂
Merci d’avance.

5 réponses sur “Skriv : terminologie”

  1. Bonjour Amaury,

    Peut-être serait-il pratique de laisser le choix des termes employés aux utilisateurs finaux du programme (à la manière d’un fichier .lang par exemple?). La raison de cette proposition serait la suivante:
    Il m’est arrivé dans le cadre de notre association (cf. site internet) d’utiliser des logiciels de gestion de projet. Cependant, la majorité des membres du bureau étant pour la plupart des utilisateurs de base en informatique, les termes « standard » (jalons, timesheet, etc.) leur avaient été si incompréhensibles que ces outils n’ont que très peu été utilisés… Alors que lors de réunions d’équipe, l’utilisation de « nos mots » pour décrire ces mêmes objets n’a posé aucun problème!

    Je ne sais pas si mon avis sera très pertinent dans le cadre du développement de ce logiciel visant *à priori* des utilisateurs connaissant déjà le vocabulaire associé à la gestion de projets et les logiciels standard en la matière, mais peut-être la mise en place d’une interface d’administration autorisant la personnalisation du nom des « choses » ne serait pas une mauvaise idée.

    Dans tous les cas, je te remercie pour ce très bon blog!

  2. C’est vrai que les termes qui conviennent à certaines personnes peuvent ne pas convenir à certaines autres. Ce qui s’applique à un contexte peut être parfaitement inintelligible dans d’autres conditions. Je vais y réfléchir fortement, cette idée est vraiment très intéressante.

    Mais il n’empêche, ce serait quand même bien de trouver des termes « par défaut » qui soient à la fois originaux et explicites pour le plus grand nombre.

  3. Pendant que j’y pense, il serait bon de lister les termes à définir :
    – L’unité de découpage principal (les « projets »),
    – l’unité de sous-découpage (les « sous-projets », les titres des listes de tâches),
    – les types de listes (les « todo-list », les « buglists », les « checklists »),
    – les éléments stockés (les « fichiers », les « documents », les « pièces-jointes »),
    – les vues calendaires (le « calendrier », le « diagramme de Gantt »),
    – les bornes temporelles (les « jalons » et « deadlines »),
    – les remontées d’information (les « alertes » et « reminders » par email ou SMS),
    – l’affichage récapitulatif (le « tableau de bord »),
    – la messagerie collaborative (le « micro-blogging », les « commentaires »),
    – …

  4. En reprenant l’idée de Jay tu peux prédéfinir des ‘thèmes’ de termes empruntés à des application existantes, pour faciliter la ‘migration’ depuis un autre outil.
    Quant à définir une terminologie spécifique c’est pas évident, peut-être qu’en choisissant un domaine généraliste puis en dérivant les termes tu peux obtenir quelque chose de cohérent? Par exemple tu fais construire une maison, quels sont les termes standards utilisés? Tu organises tes vacances, c’est un autre lexique, mais des étapes similaires…

  5. Je sais qu’il est assez difficile de comprendre ce que je cherche à définir. Je voudrais trouver un « thème » qui faciliterait la compréhension des fonctionnalités de Skriv.

    Un exemple : Plusieurs services créés par 37signals ont des noms assez imagés.
    – « Basecamp » => Le « camp de base », c’est là où est organisée et gérée l’ascension d’une équipe d’alpinistes qui se lance à l’assaut d’un sommet. Belle analogie pour un outil qui sert à gérer les projets sur lesquels travaillent des équipes.
    – « Backpack » => Le « sac à dos » sert à mettre tout un tas de choses utiles, que l’on fasse une randonnée tout seul… ou que l’on grimpe une montagne avec d’autres personnes. Là encore, le comparatif est assez direct pour ce «wiki sous stéroïdes».
    – « Campfire » => Le « feu de camp », c’est le moment d’échange privilégié quand on fait du camping (ou qu’on grimpe une montagne, vous voyez l’idée). Toujours pareil, le lien se fait naturellement avec ce logiciel de discussion en temps réel et de partage de code.

    Je ne dis pas que je veux copier leur concept. Mais il faut reconnaître que leur idée est bien imagée, cohérente, originale sans verser dans le ridicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.