Idée d’entreprise : Import/export ciblé

Il m’est venu une idée de création d’entreprise que je voudrais partager avec vous.

L’année dernière, je suis allé au Québec − avec ma femme et ma fille − pour rendre visite à ma famille. Ma fille, alors âgée de 7 mois, était un peu enrhumée. En France, quand un bébé a le nez qui coule, on nous apprend à lui nettoyer avec des « unidoses » de liquide physiologique. On lui vide dans chaque narine le contenu d’une dose, et le liquide doit ressortir par l’autre narine. Ensuite on lui aspire les sécrétions (quel joli mot pour simplement parler de la morve) avec un « mouche-bébé ».

Si vous ne voyez pas pas à quoi ça ressemble, voici une photo :

Pourquoi je parle de ça ? Simplement parce que j’ai été effaré du prix des doses qu’on a trouvé à Montréal. En France, ça coûte environ 2,50 € pour 45 dosettes. Alors qu’au Québec il en coûte 17 $ pour 20 dosettes. Belle différence de prix, même au cours du dollar canadien. Et pourtant, je me demande un peu comment on peut s’occuper d’un bébé sans jamais avoir à lui nettoyer le nez.
Renseignement pris auprès de mon frère, qui vit là-bas, beaucoup de gens y ont appris à faire leur propre solution saline, en faisant bouillir de l’eau et en y ajoutant du sel… mais personne ne semble trouver ça pratique.

Bref, j’ai pensé immédiatement qu’il y avait forcément une opportunité d’importation parallèle de liquide physiologique. Vendus en grosses quantités, il y aurait sûrement moyen de proposer un prix raisonnable tout en gardant des marges confortables. Comment se fait-il que personne n’y ait pensé ?

Quand je parle d’importation parallèle, je ne parle pas d’importation illégale ou de marché noir, vous m’aurez compris. Mais plutôt d’importation dont la vente se ferait via des canaux de distribution non conventionnels. Si les pharmacies vendent un produit hors de prix, il peut être intéressant de passer par les associations, par les centres de soins ou les maternités, pour vendre en direct autant que possible.

De manière générale, je pense que ce concept peut sûrement être répliqué à toutes sortes d’autres produits ou services. Je suis certain qu’il y a des produits qui sont vendus horriblement chers à certains endroits, sans bonne raison. Peut-être parce que le marché semble trop petit pour intéresser d’autres acteurs. Ou parce que la différence de prix ne semble pas capable de générer à elle seule des ventes suffisantes.

Et pourtant ! Je pense par exemple au site MusicBox qui, il y a 10 ans, vendait en France à prix cassés des CD et des DVD qui venaient de Belgique. Il existe d’autres exemples de sites ultra-spécialisés, qui sont devenus des succès commerciaux indéniables. Dans le genre, la société à l’origine des sites Diapers.com (couches pour bébé) et Soap.com (savon) a été rachetée par Amazon en novembre dernier.

Le truc, c’est de trouver une combinaison produit/situation géographique qui combine plusieurs caractéristiques :

  • Un produit qui va générer des ventes récurrentes. Il faut répondre à un besoin répétitif. Une fois que vous aurez gagné un client, il y aura de fortes chances qu’il revienne vers vous.
  • Un marché de niche, une situation où la concurrence est faible. Cela a pour effet d’étouffer les guerres de prix. Et donc il est d’autant plus facile de se différencier par un prix de vente plus faible que celui des acteurs en place.
  • Un produit facile à importer, sans modification ou adaptation locale coûteuse à mettre en place.

Alors si vous trouvez des idées intéressantes, que vous allez vous lancez ou que vous souhaitez juste en discuter, n’hésitez pas à laisser des commentaires ou à me contacter directement.

4 réponses sur “Idée d’entreprise : Import/export ciblé”

  1. Bonjour,

    Qu’en est-il de votre idée? L’avez-vous poursuivie? J’en ai moi même quelques-unes dans mon tiroir. Coontactez-moi directement, j’aimerai bien en discuter avec vous.

    Cordialement,
    SF

  2. Je vais vous répondre en MP. Mais de manière générale, les idées de création d’entreprise que je donne sur ce blog sont «offertes à la communauté». Et l’une des raisons à cela est que je n’ai justement pas le temps de les mener à bien, car je suis déjà bien occupé avec mon entreprise actuelle !

  3. Bonjour,

    Très intéressant votre histoire … En faite je vie au canada (montréal) et j’ai toujours rêve de travailler pour moi meme alors partir une petite buiness .. Sa fais environ 1 ans et demi que je chercher ce que je pourrais amener a montréal pour les vendres … Mon copain a sa compagnie de piscine et on a penser vouloir investir sur un autre buiness de plus pour que je puisse m’occuper … Je voyage par ci par la mais je manque d’idée… L’année prochaine nous avons décidé d’aller en chine pour visiter mais aussi pour voir si on pourrais trouver des idée rendue la bas … Si vous avez des suggestions qui pourrait m’aider je suis ouverte … Je manque d’idée car au quebec nous avons beaucoup de compétition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.