Backpack

Je vais vous parler de Backpack, un outil réalisé par 37Signals, une entreprise dont nous aurons l’occasion de parler de nouveau.

Backpack se définit comme un outil d’organisation et de partage d’information. Voici des images qui vous feront comprendre rapidement de quoi il retourne :

(image © 37signals.com)

(image © 37signals.com)

Fonctionnalités

Ce logiciel est d’une grande simplicité d’utilisation. Sa fonctionnalité principale est la création de « pages ». Une page est, comme le montrent les exemples ci-dessus, la combinaison de plusieurs éléments :

  • Des listes minimales, qui comprennent juste un titre et un état fait/à faire.
  • Des notes, composées d’un titre et d’un texte.
  • Des « writeboards », qu’on peut assimiler à des pages de wiki simplifiées.
  • Des pièces-jointes (uniquement disponibles dans la version payante).

Tous les textes (titres des listes, contenu des notes et des writeboards) peuvent être édités en utilisant la syntaxe Textile, qui est une règle d’écriture de style wiki très simple. Tous les éléments peuvent être réorganisés les uns par rapport aux autres, en les déplaçant verticalement. Il est aussi possible d’ajouter des séparateurs visuels.

On peut ouvrir l’accès aux contenus stockés dans backpack à d’autres utilisateurs, et c’est ainsi qu’il offre toute sa puissance. Il devient alors un outil de travail de groupe.

Backpack propose aussi d’autres fonctionnalités :

  • Le newsroom liste les actions effectuées par tous les utilisateurs autorisés. Cela permet de suivre les évolutions des projets d’un seul coup d’oeil.
  • Les reminders servent à programmer des alertes textuelles que l’on recevra par email ou SMS au moment voulu (jusqu’à un an plus tard).
  • Le journal fait penser à Twitter. Les participants du même groupe de travail peuvent fréquemment indiquer ce qu’ils sont en train de faire, ce qui permet aux autres de suivre l’avancée des projets.
  • Le calendrier offre une vue sur les 6 prochaines semaines. On peut y ajouter très facilement des événements et les lier à différents thèmes.

Prix

Il existe 4 formules :

  • La version gratuite permet de comprendre le système des pages, mais on en a très vite fait le tour : nombre de pages limité, pas d’upload de fichiers, pas de calendrier.
  • L’offre Basic (24 $ par mois) permet la création de 1000 pages, l’accès pour 6 utilisateurs, 4 GO d’espace disque pour les pièces-jointes.
  • L’offre Plus (49 $ par mois) monte à 2500 pages, 15 utilisateurs et 10 GO d’espace disque. Elle permet aussi de se connecter de manière sécurisée via SSL.
  • L’offre Pro (99 $ par mois) va jusqu’à 5000 pages, 40 utilisateurs, 20 GO d’espace disque. L’encryption SSL est aussi de la partie, ainsi qu’un accès Premium (d’une valeur de 49 $ par mois) à leur outil de discussion de groupe CampFire.

Mon avis

Backpack est l’un des outils qui m’ont le plus bluffé ces dernières années. Pour les gens qui utilisent un wiki pour gérer leurs données personnelles (c’est mon cas), ou qui ont l’habitude d’utiliser un wiki comme support professionnel, Backpack offre les petits détails qui changent tout. Le fait de créer de nouveaux éléments très facilement, de pouvoir les réorganiser à la souris en un clin d’oeil, d’ajouter des pièces-jointes directement dans les pages… c’est magique. Rien que pour ça, vous devez le tester ; l’air de rien, Backpack peut révolutionner la manière dont vous gérez vos projets, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Malheureusement, il n’est pas exempt d’inconvénients. Pour commencer, la version gratuite doit être considérée comme une version « démo » tellement elle est limitée. Ensuite les « writeboards » manquent d’une prévisualisation ; il est assez facile de se tromper dans la syntaxe, d’enregistrer et de voir à ce moment qu’on a fait une erreur ; tous les wikis et forums proposent de prévisualiser ce qu’on écrit avant de l’enregistrer, ce serait bien pratique là aussi. Enfin, je trouve ridicule de ne pas offrir l’encryption SSL dès le premier palier tarifaire ; cela ne leur coûte rien, c’est un moyen arbitraire de pousser les gens à prendre un abonnement plus cher.
En cherchant la petite bête, je pointerais aussi du doigt les listes, qui sont vraiment simplistes. C’est ce qui fait leur force, mais dans un environnement multi-utilisateur il serait préférable de pouvoir affecter les tâches aux participants.

Petite note intéressante, il est possible de s’inscrire à Backpack en utilisant un compte OpenID. C’est ce que j’ai fait, et il faut bien avouer que c’est incroyablement facile et rapide.
Dernière chose : anglophobes, passez votre chemin. Pas de traduction à l’horizon.

2 réponses sur “Backpack”

  1. Mmh… des alternatives directes à Backpack, non, pas vraiment. C’est quand même un logiciel relativement atypique. Jusqu’à un certain point, MediaWiki (le moteur de Wikipedia) peut remplir les mêmes usages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.