À la recherche de l’ordinateur portable idéal : la suite

(Je me décide enfin à terminer un article que j’ai commencé il y a un an et demi… Désolé)

Il y a plus de 2 ans et demi (bon, ça fait 4 ans maintenant, si vous suivez bien ^^), j’ai publié un article dans lequel je parlais des problèmes que je rencontrais pour trouver un ordinateur portable qui me convienne.
À l’époque, je cherchais une machine plutôt haut de gamme : processeur Core i7, 4 GO de RAM, disque SSD 256 GO, écran full HD, poids inférieur à 1,5 kg. Mais surtout, je voulais un clavier complet, avec des touches de direction pleines tailles, et des touches début-de-ligne / fin-de-ligne / page-précédente / page-suivante (allez jeter un œil à l’article initial, vous comprendrez bien ces histoires de clavier). Sans oublier un matériel bien supporté sous Linux.

Avec le temps, les spécifications recherchées ont un peu évoluées, mais pas tant que ça finalement : processeur Core i7, 8 GO de RAM minimum, disque SSD 512 GO, écran avec une résolution supérieure au full HD, poids inférieur à 1,5 kg. Et toujours cette histoire de clavier.

J’avais un petit peu laissé tomber tout ça. Jusqu’à ce que je tombe sur la perle rare en février 2015 : le Lenovo Yoga 2 Pro.

✓ Core i7
✓ RAM 8 GO
✓ SSD 512 GO
✓ clavier complet
✓ poids inférieur à 1,5 kg
✓ écran supérieur au full HD
✓ lecteur de carte SD
✓ compatible Ubuntu avec tout qui fonctionne

Bref, tout ce que je cherche est là, avec même quelques bonus :

  • Un design très sympa, qui change des clones de MacBook Air.
  • Un écran IPS 3200×1800 tactile.
  • Un système de charnières qui permet de retourner complètement l’écran.
  • Un clavier rétro-éclairé (oui, ce n’est pas le premier à proposer ça, mais moi c’est mon premier portable qui en est équipé, c’est sympa même si ce n’était pas un critère pour moi).

Et ce clavier, quelle merveille ! (encore une fois, allez voir mon précédent article pour comprendre mon truc au sujet du clavier)

clavier_lenovo_yoga2_pro

Le support sous Linux est très bon. Le wifi, le son, le micro, la sortie vidéo, le pavé tactile multi-points, l’écran tactile multi-points, … tout est supporté directement. Pour l’écran tactile, ça dépend des logiciels ; mais Chrome le gère super bien.

À l’époque, je l’avais payé 1300 euros, ce que je trouvais très raisonnable par rapport aux qualités de la machine (et au prix des machines concurrentes !). Sur le moment je m’en suis voulu ; cet ordinateur était en vente depuis un an… Arg, pourquoi ne l’ai-je pas vu plus tôt ?

Ce qui est dommage, c’est qu’au moment où j’écris ces lignes, ce modèle n’est plus en vente. Entre-temps, l’un de mes développeurs s’est acheté le Yoga 3 que je déconseille fortement (processeur poussif et ventilateur bruyant), et qui a été lui-même remplacé par d’autres modèles depuis. Mais la nouvelle gamme des Lenovo Yoga semble très intéressante, avec des modèles variés (11, 13, 14 et 15 pouces ; HD ou QHD+ ; tactiles ou non ; disques dur, SSD ou disques hybrides). Par exemple, le modèle 900 peut monter jusqu’à 16 GO de RAM et 1 TO de disque SSD, toujours avec l’écran tactile 3200×1800 retournable, et avec un port USB type C (utile avec un téléphone moderne comme le Nexus 5X, et qui va se répandre rapidement). Mais les prix ont augmenté, et ça c’est moins sympa. Par contre, il y a toujours le clavier 😉

3 réponses sur “À la recherche de l’ordinateur portable idéal : la suite”

  1. C’est marrant j’ai acheté un Yoga 900 pour exactement les même raisons.

    J’hésitais avec le Dell XPS 13, puis j’ai choisi le Lenovo à cause du clavier (et aussi parce que j’ai toujours été content avec les Lenovo).

    Il y a 3 mois, ma boîte m’a fourni un Dell XPS 13, j’ai donc pu utiliser les deux.

    C’est finalement le Dell que je préfère, en partie à cause des touches home/end avec FN + flèche … je me suis habitué et j’aime bien.

    Aussi j’ai été déçu par le Yoga 900 pour plusieurs raisons :

    L’écran tactile. Ce n’était absolument pas un critère pour moi, et je pensais simplement ne pas l’utiliser. Sauf que ça pose parfois quelques problèmes : Dans le train, sur un tronçon où ombre et lumière s’alterne rapidement, l’écran agit comme s’il détectait des clics de partout ! Ça devient inutilisable.
    Heureusement qu’il n’est plus possible d’ouvrir les fenêtres dans les trains, sinon je l’aurais lancé de rage ?

    Je ne l’ai utilisé en mode tablette (écran retourné) que deux fois pour lire sur une terrasse.

    Bon et les écrans brillants, c’est juste de la merde. Plus jamais.

  2. @Lionel : Merci pour ce retour. J’avais beaucoup hésité avec le Dell XPS 13, qui a beaucoup de qualités (c’est un 13 pouces dans un châssis de 11 pouces, donc il est plus petit que les concurrents) mais aussi des défauts (le prix notamment, mais pour le moi facteur bloquant était le très mauvais support de Linux à l’époque).
    L’écran tactile n’est pas un critère pou rmoi non plus. Par contre, je n’ai jamais eu les soucis que tu décris ; il ne s’est jamais déclenché sans que je ne touche effectivement l’écran.
    Je persiste à penser que les touches manquantes sur le clavier sont un truc rédhibitoire pour moi, à cause des combinaisons de 3 touches que cela peut imposer. Et les micro-touches de direction, c’est vraiment couillon quand à côté de ça tu as une touche « majuscule » qui fait la largeur de 3 touches normales…

    Je viens de regarder, et les XPS 13 haut de gamme ont aussi un écran tactile 3200×1800. Donc si tu ne veux pas de tactile, il faut oublier le Core i7 et la très haute résolution. Par contre, le revêtement de l’écran tactile est mat et non pas brillant, ce qui est un très bon point [1]. Et contrairement au Yoga 900, impossible de monter à 16 GO de RAM.
    Par contre, le XPS 13 existe en Developer Edition [2] qui est directement livrée sous Linux. Et ça, c’est vraiment bien. Sauf que c’est un Core i5 avec 256 GO de SSD, et je n’ai pas l’impression que ce soit modifiable.

    [1] : http://www.lesnumeriques.com/ordinateur-portable/dell-xps-13-2016-p30761/test.html
    [2] : http://www.dell.com/fr/p/xps-13-9350-laptop-ubuntu/pd

  3. Il peut aussi être intéressant d’aller voir les Thinkpad. J’utilise maintenant un Thinkpad Yoga 14 qui reprends des caractéristiques similaires.
    En avantage par rapport à un Lenovo Yoga :
    – qualité Thinkpad
    – pièces détachées disponibles pendant un petit moment
    – possibilité de changer facilement disque dur, mémoire et batterie.
    – tlp disponible sous linux pour conserver à durée de vie de la batterie si le portable passe beaucoup de temps branché.
    – des charnières plus simple donc on peut penser plus endurantes.
    Inconvénients:
    – un peu plus épais que d’autres ultrabook. Rien de bien méchant surtout qu’il est léger, mais c’est à noter.
    – le son est moyen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.