Master in Business Administration

Je voulais en parler depuis un bon moment, mais j’attendais d’avoir un peu de recul avant de le faire. Depuis septembre dernier, j’ai commencé le cycle Executive MBA d’Epitech.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un MBA, il s’agit de cursus ouvert à ceux qui ont un diplôme d’études supérieures (BAC +5) avec plusieurs années d’expérience professionnelle (souvent 4 ans minimum), et qui proposent des formations poussées en marketing, en finance, en comptabilité, en entrepreneuriat, en ressources humaines, en communication, etc.
Il existe deux grands types de MBA : ceux qui se font à temps plein sur une année, et les « Executive MBA » qui sont prévus pour les personnes qui sont en poste, avec des plages horaires aménagées de manière à pouvoir concilier travail et études (souvent sur deux ans).

Petit retour en arrière

Il y a environ un an, je cherchais un peu quel nouveau défi j’allais pouvoir me lancer, après que nous ayons revendu l’entreprise que j’avais participé à créer. J’hésitais entre beaucoup d’options : repartir créer une nouvelle boîte, faire de l’enseignement, tout arrêter pour faire un doctorat… À ce moment-là, un ancien camarade de promotion, devenu directeur adjoint des études à Epitech, m’a proposé de venir à une réunion d’information sur l’Executive MBA que l’école était en train de mettre en place.
Pour la petite histoire, je suis diplômé de l’Epita, et je retrouve dans Epitech aujourd’hui pas mal des qualités − et des défauts − de l’école que j’ai connue (je reviendrai peut-être dessus dans un prochain article). Comme je n’avais rien à perdre, je suis allé y faire un tour.

Il faut dire que la réunion était bien préparée 🙂
En tout cas, j’ai eu l’impression que les choses s’emboîtaient naturellement pour moi. Un MBA, c’est l’occasion d’acquérir des connaissances que quelqu’un comme moi n’a pas appris à l’école. Ceux qui sont vraiment motivés peuvent toujours se former seuls ; certains entrepreneurs sont obligés d’apprendre des notions de comptabilité ; il est possible d’acheter des livres traitant de marketing ou de communication. Mais être confronté à toutes ces notions, dans un cadre formel et à un niveau élevé, ce n’est pas si évident. Continuer la lecture de « Master in Business Administration »